ACCUEIL DU SITE

Désamiantage et démolition des bâtiments des services techniques

Publié le 27.12.2017

Lundi 18 décembre, les agents des services techniques communaux et intercommunaux étaient invités à assister à une réunion informative concernant le désamiantage et la démolition des services techniques. Lors de cette réunion, étaient présents les agents techniques communaux et intercommunaux ; la société 4D, en charge du chantier ; Mme Entat chargé des fonctions d’Inspection du centre de gestion ; Julien Le Gal, Conseiller prévention pour la commune ; le maitre d’oeuvre du chantier de désamiantage ; Le coordonnateur SPS (coordonnateur en matière de sécurité et de protection de la santé) ; Mr Giron, technicien Grand Avignon ; Anthony Fabre, directeur des services techniques, le directeur général adjoint des services de la commune, Mr Nouveau adjoint et Mr le Maire. Cette réunion a permis de faire un rappel sur l’amiante. Sur le bâtiment des services techniques, la toiture qui est en fibrociment devra être retirée. Elle contient des pourcentages d’amiante très faibles (entre 1 et 3% d’amiante).
Les travaux vont consister à décrocher les plaques en fibrociment du toit. Un processus de dépose va être mis en place avec des moyens de protections collectifs et une méthode spécifique de dépose. Il est à noter que de la poussière sur le toit pourrait s’envoler durant le chantier, pour autant il faut comprendre qu’il ne s’agit que de la simple poussière. Conformément à la règlementation, un Plan de Retrait Amiante (outil de prévention qui fait partie du dispositif de protection des travailleurs mais également des personnes en activité à proximité du
chantier contre les risques d’inhalation de fibres d’amiante) a été élaboré par la société 4D et transmise aux organismes compétant (CARSAT, DIRECCTE). Aucune observation n’a été eeffectuée par ces organismes.
Le désamiantage se déroule à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments mais les agents des services techniques ne cohabiteront jamais directement avec les travaux : des barrières de délimitation ont été mises en place autour des zones en chantier et l’accès est réservé au personnel formé.
Le principal moyen de réduction de l’empoussièrement attendus durant les travaux est de travailler à l’humide avec asperseurs et canon à eau. Les travaux sont réalisés à la fois avec des engins (nacelles autoélévatrices, pelles hydrauliques, chariots téléscopiques) et par des moyens manuels. L’utilisation d’engins permet de traiter la majeure partie du chantier en termes de tonnage, mais des interventions manuelles restent nécessaires pour tous les travaux périphériques et pour le désamiantage. Les personnes de l’entreprise travaillant sur le désamiantage porteront une combinaison conformément à la règlementation. Les agents des services techniques travaillant à proximité ainsi que les riverains ne sont pas exposés à un risque de contamination. Le risque reste conné dans l’enceinte du chantier grâce à la mise en oeuvre de dispositifs de réduction à la source de l’empoussièrement (brumisateurs sur rampe, canons brumisateurs, fixateurs)
Au niveau de l’évacuation des déchets amiantés, ils sont conditionnés dans des contenants hermétiques (big-bags, body-benne), puis sont pris en charge par un transporteur spécialisé dans le traitement de déchets dangereux. Ils sont acheminés vers une filière de stockage adaptée au type de déchet.
La réduction à la source de l’empoussièrement (brumisation, fixation) permet d’assurer la sécurité des usagers et riverains.
Le chantier fera l’objet de contrôles d’analyses d’air (une par semaine). Des pompes avec ltres seront disposées en périphérie du chantier.
Les filtres sont ensuite analysés par un laboratoire certifié COFRAC qui délivre un Procès-Verbal. Un registre journalier sera tenu. Il sera à disposition de tout le monde.
Dans le cas où des empoussièrements se révèleraient supérieur au seuil sanitaire réglementaire (5f/l), il serait procédé à l’arrêt du chantier et à la saisie des organismes compétents.
Il est à noter qu’un contrôle de base a été réalisé il y a plus de 6 mois par un laboratoire spécialisé. Il s’est avéré négatif.
Un état zéro a été réalisé ces derniers jours. Il s’est avéré à nouveau négatif : cela signifie qu’il n’a pas été détecté de fibre d’amiante dans l’air à l’intérieur des services techniques.
Il n’y a pas eu non plus de contamination extérieure autour du bâtiment des services techniques où nous sommes en dessous de la règlementation des codes de la santé publique,
Des agents de la commune et la société 4D se sont rendus à l’intérieur des locaux an de faire le point sur le matériel à récupérer. La décision a été prise de confiner ces matériaux dans un local le temps des travaux. Ils seront ensuite nettoyés et remis à disposition des agents. Concernant les archives, elles vont être récupérées.
La durée des travaux de désamiantage est prévue pour un mois (hors intempéries).