ACCUEIL DU SITE

Information importante concernant la Carte Nationale d’Identité

Publié le 06.03.2017

A partir du cni18 mars, les entraiguois ne peuvent plus faire établir leur Carte Nationale d’Identité (CNI) au service Etat Civil de la commune. La CNI, munie de deux puces électroniques devient biométrique, comme c’est déjà le cas pour le passeport. Le but est de lutter contre la fraude. Les entraiguois doivent donc se rendre dans l’une des 17 mairies équipées d’un dispositif permettant de recueillir les empreintes digitales numériques (dont Sorgues et Vedène). Attention, il faut généralement prendre rendez-vous ! Afin de gagner du temps, vous pouvez remplis une pré-demande en ligne (première demande, renouvellement, perte ou vol). Il faudra créer un compte personnel sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) : https://ants.gouv.fr puis saisir son état civil et son adresse. Selon la préfecture : un numéro de pré-demande vous sera attribué et devra être impérativement donné à l’agent qui traitera votre dossier en mairie. Au bout de dix jours, un SMS ou un courrier vous sera envoyé en vous invitant à retirer votre CNI en mairie qui aura instruit la demande.

CNI : les maires maintiennent la pression sur le gouvernement

La réforme d’instruction des cartes nationales d’identité (CNI), et tout particulièrement la façon dont le gouvernement l’impose aux maires, continue de susciter la contestation d’un très grand nombre d’entre eux.

Première association à être montée en ligne sur le sujet, l’AMF « alerte » depuis plusieurs mois déjà à la fois du mécontentement de très nombreux maires de se voir dessaisis des demandes de CNI et des difficultés rencontrées dans les communes ayant expérimenté le nouveau dispositif d’enregistrement de ces demandes (lire Maire infodu 2 novembre 2016 et du 21 février). Hier, c’était au tour de l’APVF de faire part au ministre de l’Intérieur de sa « vive inquiétude ». « Alors que la généralisation a débuté depuis le 1er mars, l’APVF constate une vague de contestation qui monte dans les petites villes concernées que l’on pourrait comparer à celle rencontrée au moment de la réforme des rythmes scolaires », affirme l’association dans un communiqué. Indiquant que les élus locaux et agents territoriaux sont « très mécontents de ce dispositif qui s’impose à eux », l’APVF souligne que « la délivrance des titres d’identité est bien souvent assurée par les mêmes services qui sont en charge de l’organisation et du fonctionnement des élections prochaines ». Pour l’APVF, il est donc « urgent de compenser intégralement les coûts induits et d’augmenter le nombre de dispositifs de recueil afin d’éviter de nombreuses difficultés de fonctionnement dans la délivrance des titres d’identité et de permettre aux élus locaux et à leurs services d’aborder la période électorale de manière sereine ».

 14-03-2017-Provence Etat civilListe des communes équipées d’un dispositif

Informations concernant la carte d’identité