ACCUEIL DU SITE

Le quartier Malgouvert en cours d’assainissement

Publié le 04.01.2016

DSC_0860Depuis le mois de juillet 2015, une extension du réseau d’assainissement collectif, décidée par la commune, est en cours de réalisation par le Grand Avignon.   Une première phase, depuis le bout de l’allée de Malgouvert, ira rejoindre le réseau Eaux usées vers la station de relevage de l’avenue Jean Moulin.
Une seconde phase, qui sera réalisée dans la foulée, permettra le raccordement des habitations du quartier de Malgouvert et de ses allées. Une troisième phase  raccordera enfin  Valobre. C’est une opération de grande ampleur puisque ces travaux concernent plus de 2000 mètres linéaires de canalisation
gravitaire ainsi que deux postes de relevage des eaux usées : une sur la route de Trévouse,  une autre dans le quartier même de Malgouvert. Certes ces travaux importants ont pris du temps. Ils étaient attendus par les habitants du quartier. Ils permettront de solutionner les problèmes écologiques et de mettre en conformité réglementaire un certain nombre d’habitations existantes. L’achèvement du réseau d’assainissement collectif sera  progressif et étalé sur trois années. Après la réalisation des quartiers derrière la gare, les quartiers de Malgouvert et Valobre seront ainsi raccordés au réseau public d’assainissement.
C’est un investissement considérable de près de 3 millions d’Euros, financé par la surtaxe payée par les Entraiguois. Traîté en budget analytique, géré par l’agglomération du Grand Avignon pour le compte de la ville d’Entraigues, cette ressource financière permet aujourd’hui à notre commune d’agir résolument pour la qualité des nappes souterraines et de la Sorgue.
Le montant de cette surtaxe a baissé l’an dernier à Entraigues. L’essentiel du budget assainissement est alimenté par les habitants des quartiers fortement urbanisés (comme
le centre-ville), ce qui finance les travaux d’assainissement dans les quartiers à plus faible densité de population (quartiers derrière la gare, Malgouvert, Valobre). C’est un principe de solidarité que permet les choix communaux.