ACCUEIL DU SITE

L’espace Roger Gardon inauguré !

Publié le 07.05.2018

Il faisait partie de l’équipe cadets championne de jeu à XIII en 1962. Il avait pris une part active à l’organisation de la journée commémorant les 50 ans de ce titre en 2012. Roger Gardon s’en est allée en décembre dernier. Dimanche, plus de 150 personnes étaient présentes au stade Georges Mauro afin de procéder à l’inauguration de l’Espace Roger Gardon et de sa sculpture. Il y avait la famille de Roger, ses amis et la grande famille entraiguoise de rugby. C’est Nicolas Vinal, le président de l’USE Rugby 13 qui a introduit cette inauguration. Il a insisté sur les exploits sportifs de Roger Gardon mais également l’homme qu’il était. Puis se sont ses filles qui se sont exprimés pour remercier le père qu’il a été et sa sœur. Puis il y a eu le discours d’Alain Puliti, un fidèle ami qui a rappelé au nom des anciens que « Roger était quelqu’un de sensible qui aimait son village et qui n’oubliait pas ses amis ». Enfin le Maire, Guy Moureau a rappelé ce que le rugby à 13 représente pour la commune : « Le rugby à XII a façonné un esprit Entraiguois, mais en même temps le rugby a été façonné par un esprit d’Entraigues. Entraigues, mélange de village paysan et ouvrier, mélange d’Entraiguois de souche et d’autres venus travailler dans les usines de Valobres, du Moulin des Toiles… Entraigues, c’est le petit peuple, le peuple laborieux ». Il est revenu sur les cadets champions de France en 1962 : «  Le rugby à XIII à Entraigues doit des choses à cette équipe cadet championne de France, celle d’avoir assis sur ce titre, toute une génération de joueurs respectés dans le monde treiziste. Entraigues à eu la chance d’avoir dans cette équipe des joueurs d’exception et parmi ces joueurs, il y avait une pépite, un diamant brut qui s’appelait  Roger Gardon. 3 fois international junior à XV, il a évolué à Narbonne aux côtés des Spanghero, Viard, Benesis…..International à XIII ensuite, il a évolué à Marseille XIII puis est revenu aux sources à Entraigues. J’ai souhaité que ce soit un forgeron d’Entraigues connu comme un grand de ce métier, forgeron comme le père de Roger, forgeron-Maréchal ferrant de son état,  qui parle de Roger, homme simple, homme du peuple, mais un génie lorsqu’il s’exprimait dans l’endroit qui lui seyait le mieux : un stade de rugby. J’espère que les générations futures d’Entraiguois prendront exemple sur cet homme humble parmi les humbles mais grand par ce qu’il représente ». Suite à ce discours, la sculpture réalisée par Jean-Claude Prunaretty a été dévoilée sous les applaudissements.

Visualiser le discours de Monsieur le Maire