ACCUEIL DU SITE

Pollution de l’air Intérieur et risque d’intoxication au monoxyde de carbone : 8 Octobre 2013

Publié le 08.10.2013

inpes_0001

La pollution ne concerne pas que l’air extérieur, elle peut également être présente dans les habitations. L’air que nous respirons à domicile n’est pas toujours de bonne qualité et peut présenter des risques pour la santé (allergies, intoxications, etc.)

Les sources de pollution dans le logement sont nombreuses et variées : tabagisme,  moisissures, matériaux de construction, meubles, acariens, produits d’entretien, peintures…

 En période d’utilisation du chauffage, les intoxications au monoxyde de carbone figure parmi les risques les plus graves. Selon les données de l’Institut de veille sanitaire (inVS), entre le 1er septembre 2012 et le 31 mars 2013, 3855 personnes ont été exposées à des émanations de CO et 40 sont décédées.

Ces intoxications sont le plus souvent liées à un défaut de fonctionnement sur un appareil à combustion (chaudière, cuisinières…), une absence d’aération et/ou de ventilation ou encore l’obstruction des grilles d’aération et des conduits de fumée.

L’usage prolongé d’appareils de chauffage d’appoint et l’utilisation inappropriée (à l’intérieur des locaux, par exemple) de groupes électrogènes, de braseros ou de barbecues, demeurent également des causes d’intoxications récurrentes, tout particulièrement en période de grand froid.

Pour éviter ces risques d’intoxication et améliorer la qualité de l’air intérieur, des gestes de prévention simples, mais essentiels, peuvent être adoptés et mis en pratique tout au long de l’année.

Les bons gestes pour éviter la pollution de l’air intérieur

Toutes les infos