ACCUEIL DU SITE

Préventions contre le froid : Jeudi 24 janvier 2013

Publié le 24.01.2013

Votre santé

Les températures basses sont synonymes de risques pour la santé : hypothermie, engelures, aggravation de troubles cardio-vasculaires. Comment s’en protéger ?

Commencez par limiter vos efforts physiques à l’extérieur pour éviter une perte trop importante en calories. Couvrez-vous convenablement : pensez aux gants, à de bonnes chaussettes, à des chaussures bien chaudes, à une écharpe pour couvrir nez et bouche et respirer de l’air moins froid. Enfin, n’oubliez pas chapeau ou bonnet : une perte importante de chaleur se fait par la tête.

Restez autant que possible chez vous, en chauffant normalement, et en prenant garde au risque d’intoxication au monoxyde de carbone. Evitez surtout de sortir le soir, quand il fait encore plus froid. Et soyez encore plus attentif aux nourrissons, jeunes enfants, et personnes âgées, plus sensibles, mais qui se plaignent moins du froid !

Enfin, évitez l’alcool : sa consommation ne réchauffe pas. Au contraire, elle peut être dangereuse car elle fait disparaître les signaux d’alerte au froid. Et vous penserez moins à vous protéger…

Vos installations

Précautions indispensables pour éviter le gel sur vos installations : calfeutrer le compteur d’eau et les tuyaux avec des plaques de polystyrène ou utiliser une housse protège compteur. Ne jamais utiliser de matériaux absorbant l’humidité comme la paille, le textile, le papier, la laine de verre…

Votre voiture

Passez aux fluides « grand froid »

Généralement garantis jusqu’à -20ºc, les liquides de refroidissement perdent de leur qualité avec le temps. Si vous n’en avez pas changé depuis longtemps (il est recommandé de le faire tous les 3 ans), profitez de la vague de froid pour le faire et achetez un produit adapté (on en trouve qui restent liquides jusqu’à -30º, voire -35ºc), sachant que la purge d’un circuit de refroidissement et le remplacement du liquide doivent être faits avec précaution. Les bulles d’air dans le circuit peuvent en effet désamorcer la pompe à eau et compromettre la vie du moteur. Idem pour le lave-glace : prenez-en un adapté à l’hiver, qui ne fige pas au premier coup de gel.

Niveau-2-du-plan-grand-froid-dans-les-Ardennes_1648thermometre-froidLaissez tourner avant de rouler

Un moteur étant une pièce composée de plusieurs matériaux, dont des métaux différents selon les organes, il est nécessaire de faire monter l’ensemble en température avant de rouler. C’est vrai en été, ça l’est encore plus en hiver, quand les températures descendent très bas. Un moteur chaud respire mieux et n’use pas les pièces qui auront eu le temps de se dilater. Tirer sur un moteur froid, voire très froid, compromet sa fiabilité et limite sa durée de vie, surtout lorsqu’il est équipé d’un turbocompresseur, comme la quasi-totalité des moteurs diesel aujourd’hui.

Pas de dégivrages trop radicaux

Si votre auto couche dehors, pensez à recouvrir le pare-brise de papier journal. Cela évitera la formation d’une couche de glace difficile à enlever. S’il doit pleuvoir ou neiger dans la nuit, un film plastique de type polyane sera nécessaire pour garder le papier journal entier. Et si vous oubliez ces conseils, évitez de dégivrer en balançant un grand seau d’eau chaude sur le pare-brise, il n’y a pas meilleur moyen pour le faire éclater que lui faire subir pareil choc thermique.

Recommandations du ministère

Toutes les recommandations du ministère de la santé