ACCUEIL DU SITE

Ramassages des ordures ménagères : les dernières infos au 15 février

Publié le 07.02.2018

Actualisation au 15/02 :

Actualisation au 08/02 :

Les agents grévistes du site de Fontcouverte bloquent depuis ce matin, les agents non-grévistes de la commune de Morières les Avignon et d’Entraigues sur la Sorgue. Les deux sites sont donc bloqués et les agents du Grand Avignon ne peuvent sortir les camions.

 

Le standard DIRECT Grand Avignon 0800 71 84 84 (numéro gratuit), informera au mieux les administrés sur cette situation.

Concernant la commune d’Entraigues sur la Sorgue, les téléopérateurs informeront les usagers qu’ils peuvent le cas échéant porter leurs sacs d’ordures ménagères dans les colonnes enterrées qui se trouvent sur la commune. Les colonnes enterrées ne sont pas touchées par cet évènement : le prestataire continue à assurer le vidage des cuves.

Nous rappelons que le service ordures ménagères est un service géré directement par la Communauté d’Agglomération du Grand Avignon et non par la commune.

Actualisation au 07/02 :

Une grève concernant la collecte des ordures ménagères est en cours sur l’ensemble des communes du Grand Avignon.  Grève d’un service géré directement par l’Agglomération et non par la commune. C’est le cas pour toutes les agglomérations de France qui gèrent désormais la compétence des Ordures Ménagères.

Sur Entraigues, deux bennes tournent en temps normal. Une benne fait grève l’autre non. C’est donc la tournée de la benne gréviste et donc les habitants de cette tournée qui sont touchés.

La municipalité discute actuellement avec l’Agglomération pour voir si la benne non gréviste pourrait faire des tournées alternatives pour ne pas léser certains quartiers mais les services communautaires du service propreté craignent un blocage de la benne non gréviste par les grévistes.

Nous rappelons qu’un protocole d’accord avec l’ensemble des syndicats avait été signé, il y a 2 ans. Aujourd’hui un syndicat nouveau non signataire de ces accords a lancé ce mouvement de grève. Ce dernier est conflictuel et le service communautaire en charge ne souhaite pas développer un conflit entre agents.

« Il ne s’agit, aucunement, dans cette affaire de privilégier un quartier au détriment d’un autre. Nous ne l’avons jamais fait et nous ne le ferons jamais. Pour l’instant l’Agglomération et encore moins la commune ne maitrisent  la situation que nous subissons ; Le Président et l’Elu en charge de ce dossier ainsi que le service discutent âprement  afin de trouver une solution », explique le Maire, Guy Moureau