ACCUEIL DU SITE

Visites de quartier

  Les visites de quartier permettent aux élus de rencontrer les entraiguois directement dans leurs lieux de vie pour être à l’écoute de leurs préoccupations et répondre le mieux possible à leurs attentes. Elles sont également une opportunité pour faire connaître les projets à venir de la ville. Elles ont lieu plusieurs fois dans l’année.

Visites de quartiers du Printemps 2018

Il y a eu beaucoup d’échanges durant ces visites de quartiers. Reviennent dans de nombreux quartiers les questions récurrentes sur la vitesse. Les élus rappellent qu’ils ne peuvent multiplier les bosses… Parfois des aménagements peuvent et sont réalisés, mais les « bosses » peuvent poser des problèmes pour les bus, les ambulances ou les sapeurs-pompiers. Beaucoup de voiries ont été rénovées en intégrant des éléments de ralentissement. C’est le cas récemment du boulevard Saint-Roch où le piéton est prioritaire. Les parents qui le peuvent seront sollicités pour se garer devant la mairie pour mener leurs enfants à pied aux écoles. Cela fera moins de fumée de pots d’échappements en bordure des cours de récréation…
Les demandes concernant le traçage des bandes blanches des stops, passages piétons, etc seront prises en compte tout comme les arbres à tailler qui touchent les câbles électriques. Cela a été fait le long du chemin de Sève. C’était une demande avancée l’an dernier par de nombreux riverains de ce quartier. Cela a été fait également dans le bosquet Jean Moulin pour éliminer des arbres dangereux. Route de Bédarrides mais aussi dans différents quartiers reviennent régulièrement des problématiques de poteaux EDF ou poteaux Télécom en bois menaçants de tomber ou des câbles mal positionnés.
Cela se systématise au vu de la multitude d’entreprises intervenantes dans ce domaine…
Des améliorations ont eu lieu dans différents quartiers suite à l’intervention de la mairie concernant les haies en surplomb sur les voiries publiques. Il est rappelé aux propriétaires de haies en surplomb du domaine public, que leur responsabilité peut être recherchée si ces haies non taillées cachent la visibilité d’une sortie publique ou privée, pouvant contribuer à causer un accident.
La présence de containers poubelles sur les voies publiques non rentrés peut aussi être cause d’accidents. Les ambassadeurs du tri du Grand Avignon sont intervenus pour vérifier si les poubelles non rentrées appartiennent bien à des riverains. Ils informent chaque locataire ou propriétaire concerné des conséquences des containers non rentrés… La police municipale peut intervenir éventuellement pour expliquer que les containers poubelles individuels doivent être rentrés une fois la benne passée…
Questionnement récurrent lors des visites de quartiers de ce printemps: la hauteur des herbes. Il est vrai que pluie et chaleur des mois de mai et juin ont favorisé la pousse des herbes. L’arrêt de l’utilisation des produits phyto sanitaires ralenti considérablement le travail de la coupe d’herbes en bordure des routes…
En ville et dans bien des endroits l’herbe réapparaît. Nous avions perdu cette habitude avec l’utilisation passée des produits phyto sanitaires qui empoisonnaient nos nappes phréatiques. Différents problèmes de voiries (trous, bords de routes dégradés) sont constatés : un programme de réfection de voirie va être engagé à l’automne. De même sera rénové le début de l’avenue des Lucines.
Des problèmes de stationnement gênants sont régulièrement signalés comme au début de l’Allée de Camargue. Des dispositions seront prises tout comme la question de l’incivilité qui revient régulièrement lors des rencontres (stationnement des véhicules, propreté etc.)
La commune ne mettra plus de sacs plastiques à disposition pour que les gens ramassent les déjections canines de leurs chiens. Ces sacs disparaissent régulièrement. Les propriétaires de chiens doivent gérer eux-mêmes ce problème : ils doivent ramasser les déjections canines de leurs chiens et les tenir en laisse. Ne pas respecter ces règles est une infraction passible de verbalisation.
Dans le vieux village, le problème de positionnement des containers poubelles est posé. La mise en souterrain de containers souhaitée par la commune s’avère impossible du fait d’un sol rocailleux de la partie haute du village et de l’impossibilité pour les camions grus de passer dans les rues étroites. La municipalité est à la recherche de solutions avec le Grand Avignon.
La question du fonctionnement du réseau d’assainissement dans certains quartiers revient. En effet la présence trop importante d’eaux claires parasites pénalise le fonctionnement des nombreuses stations de relevage de la commune. Des actions soutenues pour réduire l’entrée des eaux claires parasites dans le réseau d’assainissement sont programées par la commune et le Grand Avignon. Par exemple, des travaux de chemisage des réseaux d’assainissement, seront engagés à l’automne avenue du 11 novembre et avenue J Moulin.
De nombreux coffrets EDF n’ont plus de portes, il faut rappeler que la réglementation impose des coffrets plastiques qui sont souvent rapidement détériorés. Leur entretien relève d’EDF. La commune signale régulièrement ces problèmes à EDF
Dans quelques quartiers éloignés il y a eu une demande d’installation de boîtes aux lettres : demande sera faite par la mairie à la poste.

 Visites de quartiers automne 2017 :

Les élus comme chaque année, ont rencontré nos concitoyens. Les questions du quotidien ne manquent pas mais aussi des questions plus générales y sont évoquées. On constate chaque fois des remarques forts judicieuses par des habitants qui réfléchissent à la vie de leur quartier :  Avenue Jean Moulin par exemple, un riverain a fait valoir avec juste raison qu’il serait opportun que la réglementation soit identique aux aménagements des petits ronds-points qui longent cette avenue.
Un aménagement plus global de cette avenue était prévu. Il est reporté au vu des baisses des dotations des communes.
Pour autant, la commune fera tailler par une entreprise spécialisée les peupliers du petit bosquet, interviendra auprès de EDF pour redresser un poteau qui penche, prendra en charge l’enfouissement d’une partie des réseaux aériens EDF/Télécom et réitèrera la demande au Grand Avignon d’aménager le virage avenue du 11 novembre / J Moulin en vue de le sécuriser.
Un pluvial sera posé au droit de J Moulin/Victor Hugo car il y a une grosse flaque à cet endroit dès qu’il pleut.
Tailles de haies privées débordant sur la voie publique : cette demande est récurrente dans les visites de quartiers. La commune a commencé un travail assez systématique auprès des propriétaires de haies privatives débordant sur le domaine public. Ces débordements peuvent être dangereux pour la circulation, gêner le passage de la benne à ordures ménagères… Rappelons que la réglementation impose cette taille aux riverains. Des courriers sont envoyés aux propriétaires concernés. En cas de non taille, la commune mandatera une entreprise pour faire ce travail qui sera facturé au propriétaire en sus d’une amende. Chemin de la Lône : le problème de circulation piétonne a été évoqué. S’il est vrai que le problème est réel, les solutions sont compliquées.
Chemin de la Lône et avenue du 11 Novembre, la présence des containers poubelles a été évoquée. Rappelons que chaque propriétaire doit ramener son container poubelle une fois vidé par les
agents du service propreté. Une poubelle non ramassée peut causer un accident qui engagera la responsabilité du propriétaire.
Avenue du Moulin des Toiles : l’aménagement paysager et routier de cette avenue était prévu. Il a été reporté du fait de la baisse des dotations des communes. Pour autant, une sécurisation de la circulation piétonne et la pose de ralentisseurs sur cette avenue ont été prévue au budget 2017 suite à discussion avec des riverains lors de la visite de quartiers 2016.
Si un arrêt bus a été installé quartier du Moulin des Toiles, il doit mieux être mis en valeur.
L’avenue de Valobre n’est pas éclairée. Ce choix a déjà été évoqué lors d’une visite précédente. Il y a très souvent le long de la sorgue de la brume et du brouillard. Un éclairage ne règle rien, voire peut aggraver l’absence de visibilité. Il avait été préféré lors de l’aménagement de cette avenue, aménagement largement discuté avec la participation active des riverains, le traçage de bandes
blanches et la pose de petits plots réfléchissants à la lumière. Ces traçages et pose de ce type de petits plots carrossables seront renforcés. Une étude par nos services municipaux est en cours. Bien sûr, la pose du réseau public d’assainissement a été évoquée. C’est un chantier énorme engagé par la commune et le Grand Avignon. Les techniciens du Grand Avignon participaient à cette visite
du quartier de Valobre. Des réunions par secteur du quartier ont déjà eu lieu avec le Maire, le responsable technique du dossier et les riverains concernés. Des autorisations de passage (pour l’installation des stations de relevage et réseaux en propriété privées) ont été signées et devront être complétées car la commune et le Grand Avignon discutent avec le syndicat Rhône Ventoux
pour le remplacement du réseau d’eau potable. Après l’installation du réseau pu- blic d’assainissement quartier Malgouvert, le chantier Valobre débutera en début d’année 2018.
Une vision rigoureuse de l’urbanisation en zone urbaine d’Entraigues, permet un excédent du budget annexe de l’assainissement de notre commune. Entraigues est la seule commune dans ce cas au Grand Avignon. Cela permet de réaliser ces travaux considérables et complexes sans hausse du prix de l’eau et indique une solidarité du centre urbain d’Entraigues avec ses quartiers périphériques.

Visites de quartiers printemps 2017 :

Lors des visites de quartiers de printemps, la question récurrente du stationnement des voitures et de la vitesse reste posée. Dans le vieux village, résidence de Sève, et dans bien d’autres
quartiers, cette question est lancinante. D’autant qu’aujourd’hui, la loi a supprimé les Coefficients d’Occupation des Sols ce qui se traduit par des maisons à la place des jardins ou bien plusieurs lo-gements à la place d’une habitation en centre-ville.
Plus que jamais l’utilisation du train et bus est une des réponses à cette question ; de même que l’utilisation de « allobus » pour faire ses courses au centre-ville ou se faire mener à la gare ou à la ligne de bus sans utiliser sa voiture… Les bus justement qui traversent le centre-ville. Ils sont plus larges qu’avant car conformes aux accès handicapés. Ils peuvent toucher les rétroviseurs des voitures quand ils se croisent. La commune a demandé à TCRA de trouver des horaires qui permettent d’éviter le croisement des bus. Rappelons que les bus qui s’arrêtent sur la voie, la priorité à droite, les plateaux… sont des éléments de ralentissement de la vitesse qui étaient très demandés tout le long de la traversée de ville.
Les chiens, notamment les crottes de chiens, deviennent un problème. Vous qui avez un chien, prenez un sac avec vous pour ramasser les déjections de votre chien. Il est rappelé que les déjections canines sur la voie publique les espaces verts et jeux d’enfants sont une infraction verbalisable.
Quartier des Cades, la réalisation de l’axe vert a été appréciée par les riverains.
Le problème de la présence d’herbe qui pousse de partout à cette époque de l’année, avec le « zéro Phyto » a été abordé avec les riverains. Les produits « pesticides » ne sont plus là pour les éliminer. Les services municipaux ne suffisent pas pour faire face au problème.
Les pesticides sont interdits à l’utilisation depuis le 1er janvier 2017. De très nombreuses études scientifiques font le lien entre le contact avec les produits phytosanitaires et certains problèmes de
santé publique. Nous attendons des Entraiguois un autre regard sur la végétation spontanée : la gestion plus durable des espaces verts et de la voirie entraîne forcément l’apparition de végétation spontanée par endroits. Il est important d’effacer l’image de la mauvaise herbe et de rappeler que cette végétation ne signifie pas forcément un manque d’entretien mais un embellissement naturel.
Chaque riverain peut participer à améliorer son cadre de vie en arrachant l’herbe ou désherbant les abords de son habitation sans pesticides afin de participer à la démarche « zéro phyto ».
La taille des haies privées en surplomb du domaine public est une obligation. Cette question revient régulièrement dans le rendez-vous des visites de quartiers car elle peut gêner la circulation.
De même que les containers poubelles en bout de voies non enlevés peuvent être dangereux. Rappelons que la responsabilité d’un propriétaire de haie non taillée ou d’une poubelle non enlevée cause d’un accident de la circulation peut être engagée.
Sur la Route de sorgues, nos services avaient planté une haie en continuation d’une haie existante mais n’avaient pas poursuivi l’installation du goutte à goutte. Les plantations se desséchaient !
Le goutte-à-goutte a depuis été continué. Ça sert à ça aussi les visites de quartiers : vérifier où il faut changer les lampes du fait d’un éclairage insuffisant comme avenue du Jas, déboucher des regards d’écoulement des eaux de pluies comme résidence de Sève, compléter les points d’arrêts pour Allobus au quartier des Tempines ou du Rialet, tailler les plantations plus basses car gênant la visibilité route d’Avignon, planifier mieux les marquages des stops et autres signalisation au sol… Les visites de quartiers sont utiles pour tout ce qui fait la vie de tous les jours.
Et puis, quand les visites de quartiers permettent à des gens qui ont un contentieux de se rencontrer, de discuter, ça fait avancer les choses. Cela s’est produit route de Bédarrides…