Les écoles et les établissements scolaires peuvent être confrontés à des accidents majeurs, qu’ils soient d’origine naturelle (tempête, inondation, submersion marine, séisme, mouvement de terrain…), technologique (nuage toxique, explosion, radioactivité…), ou à des situations d’urgence particulières (intrusion de personnes étrangères, attentats…) susceptibles de causer de graves dommages aux personnes et aux biens. En conséquence, chacun doit s’y préparer, notamment pour le cas où leur ampleur retarderait l’intervention des services de secours et où l’école ou l’établissement se trouveraient momentanément isolés. L’objectif du Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) est de mettre en place une organisation interne à l’établissement scolaire permettant d’assurer la sécurité des élèves et des personnels, en attendant l’arrivée des secours.

Son élaboration est de la responsabilité de l’Education Nationale. Il doit être réalisé par le chef d’établissement ou le directeur d’écoles. A Entraigues, chaque école de la commune a mis en place un PPMS.

Pour chacun des risques majeurs auxquels l’établissement est exposé et pour chacune des situations identifiées (cantine, récréation, etc.), le PPMS doit permettre de répondre aux six questions suivantes : Quand déclencher l’alerte ? Comment déclencher l’alerte ? Où et comment mettre les élèves en sûreté ? Comment gérer la communication avec l’extérieur ? Quelles consignes appliquées dans l’immédiat ? Quels documents et ressources sont indispensables ?

Afin de renforcer la mise en place des PPMS de chaque établissement, la commune a fait l’acquisition au mois de novembre de talkies-walkies pour chaque classe. 37 talkie-walkies longue portée ont été distribués aux enseignants et aux directrices des 4 écoles que compte la commune. Ils sont tous relié à la police municipale qui a installé un logiciel et qui pourra dorénavant en cas d’alerte dans une classe savoir quelle classe est en danger, dans quel établissement et à quel étage afin de pouvoir rapidement intervenir.

« Nous avons souhaité répondre au mieux à la démarche obligatoire de mise en place de PPMS dans les établissements scolaires de la ville. Nous sommes une des premières communes de l’académie à tester ce système de talke-walkies et nous sommes pilotes en la matière ! Ce nouveau système sera testé lors d’un prochain exercice de mise en situation avec les élèves », explique la conseillère municipale déléguée aux écoles Aurélie Nougier.

Formulaire de contact