Mercredi 15 Janvier, se tenait au Grand Avignon le premier comité technique sur la démarche du Programme Alimentaire Territorial.

Guy Moureau, Maire d’Entraigues et Cécile Helle, Maire d’Avignon présidaient ce comité technique qui réunissait de nombreux partenaires comme l’ADEME , la chambre d’agriculture, le conseil départemental, des agriculteurs…….

Ce comité technique s’est engagé à être concret en vue de mettre en synergie toutes les cuisines centrales du Grand Avignon pour acheter sur des circuits courts en ayant facilité l’installation d’agriculteurs sur des terrains agricoles qui seront sanctuarisés.  Réunion très constructive où l’on a senti une motivation des partenaires en vue d’avancer sur un sujet d’actualité qui favorisera les débouchés pour des agriculteurs. La force de frappe des communes de notre agglomération sera un facteur de développement pour notre agriculture.

Les conventions du programme alimentaire territorial (PAT) du Grand Avignon ont été signées !

Mercredi 11 décembre, le Préfet de Vaucluse Bertrand Gaume, le Conseiller Régional Michel Bissière, le Président du Grand Avignon Patrick Vacaris, le maire d’Avignon Cécile Helle, le maire d’Entraigues Guy Moureau ainsi que les directeurs de l’ADEME PACA et de la DRAAF PACA se sont réunis au siège du Grand Avignon dans le but de signer les conventions du Programme Alimentaire Territorial (PAT) du Grand Avignon.

Historiquement tourné vers le travail d’une terre exceptionnellement riche et fertile, l’aire urbaine d’Avignon a été repérée comme ayant la plus grande autonomie alimentaire de France. Ce qui signifie que les habitants du Grand Avignon sont les premiers, à l’échelle nationale, à retrouver dans leur assiette les produits issus de l’agriculture locale. Alors que les terres disponibles pour l’agriculture se réduisent dangereusement en France, que le réchauffement climatique et la préservation de la biodiversité nous invitent à manger des produits locaux et de saison, le Grand Avignon dispose d’un atout majeur pour l’avenir.

C’est la raison pour laquelle la Communauté d’agglomération a lancé un Programme Alimentaire Territorial, afin de maintenir une agriculture forte, durable, de plus en plus orientée vers les produits biologiques, sur son territoire.

Le but recherché par le PAT qui vient d’être signé, est de sanctuariser les terres agricoles de notre territoire, d’y favoriser l’installation d’agriculteurs et de faire en sorte que nos cuisines centrales s’approvisionnent auprès de ces agriculteurs dans la démarche des circuits courts.

Le Maire d’Entraigues, président de la commission économique de l’agglomération a engagé le service économique à développer cette démarche qui a aboutie à cette signature. Un technicien en charge de ce dossier a été recruté spécialement pour cela.  et Il entend bien que la commune d’Entraigues s’engage dans cette imporante action.

Cet engagement a été récompensé en mars 2019 par le Programme National pour l’Alimentation (PNA) lancé par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, parmi 31 projets retenus sur 244 projets déposés.  L’émergence du PAT s’inscrit ainsi dans la continuité des travaux engagés depuis plusieurs années qui ont mobilisé des dizaines d’acteurs locaux. La convergence de ces actions vers une stratégie alimentaire a été actée par l’obtention des financements conjoints du Programme National de l’Alimentation via la DRAAF et l’ADEME (46 000€) et de la Région Sud via son Appel à Projet PAT (40 000€).

Par ses multiples dimensions et son approche transversale, ce Programme s’inscrit pleinement dans différentes compétences de l’agglomération en matière d’aménagement du territoire, d’environnement et de développement durable, de politique de la ville, de gestion des déchets et bien sûr de développement économique.

L’alimentation et les ingrédients naturels constituent d’ailleurs une des trois filières d’excellence de la stratégie économique de l’agglomération. Le Grand Avignon a été par ailleurs désigné par la Région Sud comme chef de file de l’Opération d’Intérêt Régional (OIR) “Naturalité”.