photo ma ville plus propre

La propreté, c’est l’affaire de tous !

La propreté des lieux où nous vivons est de fait une coproduction qui associe les techniciens et les usagers du village, ses habitants, ses visiteurs. C’est seulement grâce aux efforts conjugués de chacune et de chacun que la cité peut rester propre.

On se plait à imaginer une commune totalement propre en permanence. Sans toujours réaliser que cette propreté, comme chez soi, a un coût que les Entraiguois paient avec leurs  impôts.  Sans  forcément  réaliser  que  le  meilleur moyen de garder son environnement propre est, d’abord, de ne pas salir.

La propreté urbaine est un effort permanent. Sur les chaussées, les trottoirs, les murs, dans les espaces verts, les stades… chaque jour, les services municipaux et intercommunaux interviennent pour maintenir un cadre de vie propre et agréable. Ils font un travail difficile. Faciliter la tâche des agents de propreté en gardant les lieux de vie propres, c’est prendre sa part dans cette coproduction de la propreté que chacun, légitimement, réclame. C’est aussi les respecter.

La propreté urbaine est un élément important de la qualité de vie et tient une place essentielle dans l’image que la ville projette auprès des usagers et des visiteurs de passage.

Utilisons les poubelles ou corbeilles de propreté mises à notre disposition sur tout le territoire. Quoi de plus navrant que de se  promener dans une rue de la commune et de trouver, jonchant le sol, morceaux de papier, canettes et emballages divers. Préférons la déchetterie aux dépôts sauvages. Cet acte citoyen, c’est dire “je suis Entraiguois”.

Déjections canines :

Qui veut avoir un animal, en est responsable et doit s’en occuper. Il est interdit de laisser nos amis animaux, déféquer sur les trottoirs, espaces verts…

De nombreux propriétaires de chiens ont déjà acquis le geste “propreté”. Ramasser les déjections de son animal est une obligation prévue dans le cadre du code pénal (art R632-1),du règlement sanitaire départemental (art 97 et 122) et d’arrêtés municipaux. Le non ramassage fait encourir à son maître une contravention d’un montant minimal de 35 €.La réglementation obligeant au ramassage ne s’applique pas aux personnes aveugles.

Formulaire de contact